TOGO!


Le célèbre canapé Togo crée par Michel Ducaroy pour ligne Roset fête cette année ses 40 ans.
« Un tube de dentifrice replié sur lui même comme un tuyau de poêle et fermé au deux bouts », telle en était la description de Ducaroy. 
Ce canapé avec son aspect plissé et mou symbolise en tout cas une époque: dans notre jeunesse on avait tous un copain dont les parents en avait un. Mais victime de on succès il devient vite insupportable, avoir un Togo chez soi ans les années 90 signifiait surtout que ses propriétaires étaient un poil ringards en matière de déco et le pauvre finissait souvent sa carrière dans les maisons de campagne et autres greniers.
Ligne Roset a donc fait fort en le conservant dans ses collections comme pièce phare sans céder aux modes. En effet aujourd’hui le Togo fait parti de l’histoire du design.
Les couleurs et les revêtements se sont adaptés aux époques ainsi que les formats puisqu’il existe même un modèle pour nos petits.
De là à en mettre un chez soi?… Même si il ne correspond pas au style que j’affectionne pour mon chez moi, j’avoue que celui en cuir caramel me fait de l’oeil…
Allez, longue vie Togo!

Et jusqu’à la fin du mois on peut profiter de -20 % pour l’achat du Togo.

Guariche


Et bien ça c’est une bonne surprise!! Le magasin de mobilier Maisons du Monde se lance dans la réédition de meubles…. et pas de n’importe quel designer, ils ont choisi Pierre Guariche, décorateur phare d’après guerre, contemporain de Pierre Paulin, Jean Prouvé ou Charlotte Perriand.
Moins connu que d’autres il a pourtant signé quelques très belles pièces caractéristiques de cette époque, tel le fauteuil à bascule G1, le bureau Président, le fauteuil Mandarine ou la chaise coquillage, avec une assise en plastique moulé, pendant français des plus que connues chaises Eames DSR, DSW.
Il conçu des meubles destinés à une production en série à la portée de tous et participa ainsi à la démocratisation du design. Son fauteuil G1 sera d’ailleurs proposé dans le catalogue Prisunic de 1972.

Bureau Président

                                                              

Chaise coquillage
Fauteuil Mandarine

Fauteuil G1

                                                                     

Chaise haute


En quête de la chaise haute idéale, j’avais trouvé ce modèle de Nanna Ditzel, designer danoise, qu’elle avait créé après la naissance de ses jumelles en 1955.  Pièce rare et difficile à trouver en France, mais rééditée par Kitani au Japon.
Un condensé du design scandinave des années 60 adapté aux enfants, elle est vraiment magnifique, mais hors de portée de ma bourse!

Pour une version contemporaine, le salon Playtime présentait cette année les chaises hautes de Butz Bendix, architectes danois. Evolutive, elle s’adapte à tous les âges des enfants, avec son plateau d’assise et son repose pied amovibles.

J’aime beaucoup ses lignes, sobres et élégantes et aussi leurs coussins d’asssise pour les plus petits.